Attention : nouvelle adresse mail depuis novembre 2017. Ne plus utiliser l'ancienne hébergée chez Yahoo!

mardi 9 mai 2017

M.I.D.I. Switch : il y a de la vie...

'Petite' vidéo des premiers signes de vie du switch M.I.D.I. : 


Rien d'exceptionnel, le fonctionnement était prévisible. Ceci écrit, 'pour une fois' j'ai étudié à fond le processeur et ses possibilités en rapport avec l'objectif de la carte. De plus, j'ai procédé à un routage totalement manuel du circuit afin de faire 'vraiment' très propre. C'est du temps, mais le résultat est là!

Et je me dois de souligner une nouvelle fois l'efficacité de la chaîne de développement libre fournie par le groupe AC6, à savoir l'IDE 'System Workbench for STM32' basé sur Eclipse, avec compilateur intégré à la distribution. Cet IDE fonctionne en 'stand alone' sans obligation de connexion permanente à Internet, comme l'horrible solution de chez Cygnal.
Associé au très performant configurateur STM32CubeMX qui permet notamment de tester très facilement les nombreuses possibilités d'horloges et de routage de ces signaux au sein des différents blocs du processeur, l'ensemble de ces deux outils permet de réellement se concentrer sur son travail de développeur, à savoir faire les bons choix matériels, les bonnes configuration, puis programmer et tester facilement le tout. Cette situation est actuellement très loin d'être la norme dans le monde des micro-contrôleurs!

J'ai connu bien pire comme système de configuration....
Peu de ressources matérielles du processeur sont utilisées. Au milieu des années 90 j'avais étudié à peu près le même type de switch M.I.D.I., mais à base de processeur 68000. Comment dire, ce qu'offre un tel processeur de type ARM permet aujourd'hui de concentrer le tout dans ce 'petit' mille-pattes, avec des performances même pas imaginables en rêve à l'époque...

Le 'vrai' travail de programmation peut donc commencer :-)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire